Chargement

Validité d’un cautionnement

Posté le : 10/04/2018

Pour tenter d’échapper à ses obligations, une caution invoque la nullité de son engagement. A l’appui de sa démarche, elle fait valoir que l’acte de cautionnement qu’elle a signé n’est pas conforme aux exigences de l’article L. 341-2 du Code de la consommation puisque sa signature n’a pas été apposée au bon endroit. En vain. Selon la Cour de cassation, la signature n’a pas besoin d’être placée sous la mention obligatoire : ce qui compte c’est que cette mention soit bien complète. Peu importe, dès lors, qu’entre ladite mention et la signature figurent pré-imprimées des précisions sur le texte à reproduire et un modèle de celui-ci.

La décision de justice

Autres articles

Cautionnement et mentions manuscrites

Pour tenter d’échapper à ses obligations, une caution invoque la nullité de son engagement. A l’appui de sa démarche, elle fait remarquer que sa signatur

Lire la suite

Caution et mentions obligatoires

Un particulier se porte caution pour une société puis invoque la nullité de son engagement.

Lire la suite

Caution et mention manuscrite

Un particulier se porte caution pour une société puis invoque la nullité de son engagement.

Lire la suite

Caution et mention manuscrite

Un particulier se porte caution pour une société puis invoque la nullité de son engagement.

Lire la suite

A la caution de rapporter la preuve !

Pour tenter d’échapper à ses obligations, une caution fait valoir qu’un créancier professionnel...

Lire la suite

Emprunt et taux effectif global erroné

Un emprunteur immobilier tente d’obtenir en justice la nullité des intérêts qu’il doit sur son prêt.

Lire la suite